Cameroun : Les aviculteurs en colère

Les oeufs cassés par les aviculteurs camerounais

Annonces

Partagez!

Les acteurs du secteur avicole camerounais ont protesté jeudi à Yaoundé, la capitale du Cameroun. Ils ont cassé près de 14 400 œufs devant le ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales (Minepia).

La lenteur des réformes du gouvernement pour faire face à la crise de la grippe aviaire a conduit à la manifestation des aviculteurs. L’Association Citoyenne de Défense des Intérêts collectifs (ACDIC) a également manifesté jeudi dernier.

L’épidémie a été détectée le mois dernier dans au moins cinq régions du pays. L’Interprofession Avicole du Cameroun (IPAVIC) fixe la production locale à plus de 50 millions de poulets de chair par an. Les pertes sont estimées à environ 66 milliards de FCFA.

Le gouvernement avait interdit à cet effet, la commercialisation de la volaille et des œufs après avoir ordonné la destruction des poulaillers.

Suite à l’apparition de cette épidémie de grippe aviaire, certains pays voisins ont renforcé les mesures épidémio-surveillances et interdit l’importation de la volaille du Cameroun et ses dérivées. On peut citer le Gabon et la Guinée Equatoriale.

Depuis là, les aviculteurs camerounais sont dans la galère. Le gouvernement ne semble pas donner des propositions concrètes à leurs préoccupations. Voilà pourquoi ils se sont levés pour manifester dans le but d’attirer l’attention de l’opinion. Vivement que les autorités camerounaises réagissent pour qu’une solution soit trouvée à ce problème.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang

Lazard possède 10 ans d’expérience dans le journalisme en ligne. Il s’occupe pour AfricTelegraph de l’actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher