France : Les députés ont adopté une loi contre les violences faites aux jeunes

la justice pour les jeunes

Annonces

Partagez!

Le parlement Français réunis le 22 décembre dernier en session ordinaire a planché sur les gifles, fessées et autres tirages d’oreilles dont sont souvent victimes les jeunes enfants.

L’article 222, du projet de loi ‘’Egalité et Citoyenneté’’ est passé en toute discrétion au cours de la dernière session parlementaire, adopté qu’il a été par les députés. Ce texte interdit désormais aux parents d’infliger un traitement humiliant à leurs enfants. « Tout traitement cruel, dégradant, ou humiliant y compris tout recours aux violences corporelles est interdit ».

Dans cette version bientôt inscrite dans le code civil français, il est relevé ceci : « Tout les actes de violence verbaux, psychologiques ou physiques sont compris ». L’observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO) approuve ce document, et salue le fait que les enfants disposent là du « même droit au respect de leur intégrité physique et psychologique que les adultes ».

A RTL, un pédopsychiatre, Daniel Marcelli, a été interrogé sur le sujet, et s’est exclamé : « Quand le législateur introduit ces précisions, cela pose deux questions. D’abord, les châtiments corporels font- ils partie de l’autorité parentale ? Ensuite, pourquoi les adultes dans leur grande majorité sont-ils aussi passionnés par cette question ? », et de poursuivre : « Quand on aura répondu à ces questions, le problème sera très important de voir comment on peut aider les jeunes parents à utiliser cette nouvelle autorité parentale ».

Si Daniel Marcelli estime que le fesser est un moyen de soumission et non d’éducation, une grande majorité des Français ne partagent pas son opinion. Selon le parisien, 85% des parents déclarent avoir recours à ce châtiment pour éduquer leurs enfants.

A noter qu’aucune sanction n’est prévue si des parents sont surpris à donner des petites tapes à leurs enfants. Cet article de la loi est avant tout symbolique, et est destiné plutôt à provoquer une prise de conscience et une évolution des mentalités. La France est l’un des derniers pays européens à adopter cette mesure.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Abonnez-vous à notre newsletter



About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "France : Les députés ont adopté une loi contre les violences faites aux jeunes"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher