Axe PK12-PK105 au Gabon: L’entreprise CSCEC dessaisie des travaux

Annonces

Partagez!

Pour non respect de ses engagements contractuels, la Chinese State Construction Engineering Corporation (CSCEC) a perdu le marché de réhabilitation  de l’axe PK12-PK105 au Gabon.  Un nouvel opérateur est déjà sur le coup pour reprendre ce marché, selon le gouvernement.

C’est l’entreprise chinoise Chinese State Construction Engineering Corporation (CSCEC) qui était adjudicataire des travaux de réhabilitation de l’axe PK12-PK105. Mais après plusieurs mois d’arrêt du chantier, le gouvernement annonçait pour mars dernier la reprise des travaux. L’attente ayant été vaine, le gouvernement a décidé de dessaisir l’entreprise chinoise. CSCEC payerait son «manque de respect» vis-à-vis des Gabonais, selon le gouvernement.

Lors d’une sortie médiatique le 12 juillet, rapporte Gabonreview.com, le ministre de l’Équipement est revenu sur les contours de la résiliation du contrat de l’entreprise chinoise. «La société avait un contrat avec la République gabonaise où elle s’engage à préfinancer ces travaux pour environ 50 milliards de francs CFA. C’est d’ailleurs la condition pour laquelle elle a obtenu ce marché», aurait rappelé Arnauld Engandji.

Et notre confrère de poursuivre que CSCEC a conditionné le démarrage des travaux par l’apurement de certaines ardoises de l’État sur des chantiers antérieurs, comme le Palais des sports, la réparation de l’ambassade du Gabon en Chine, etc. «Nous essayons de leur faire comprendre que cela ne nous regarde pas, car le contrat que nous avons concerne uniquement l’axe PK12-PK105. Si l’État a d’autres dettes auprès de cette entreprise, nous ne saurions être otages de cela», aurait déclaré le ministre de l’Équipement.

«Nous avons une société de renom qui vient de boucler l’étude dessus. Le dossier technique nous a été déposé. Nous avons des bailleurs qui veulent financer le projet, ainsi que la Banque africaine de développement qui est prête à nous accompagner. Tout ce qu’il nous reste désormais, c’est nous assurer que les conditions des uns et des autres soient suffisamment souples et flexibles pour avancer», aurait annoncé Arnauld Engandji. 

Le ministre de l’Équipement selon qui d’ici la rentrée, le chantier de cette voie devrait démarrer de façon définitive». Avec un nouvel adjudicataire dont l’identité n’est pas encore connue.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Axe PK12-PK105 au Gabon: L’entreprise CSCEC dessaisie des travaux"

Laisser un commentaire