Cameroun : Les autorités interdisent l’exportation des céréales

Ads

Partagez!

La décision vise à éviter la crise alimentaire à venir dans la région de l’Extrême-Nord, en cette période de soudure où les greniers sont vides.

Les autorités locales de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun ont interdit l’exportation des céréales (mil, sorgho, maïs) jusqu’en novembre prochain. Cette mesure vise à «éviter la crise alimentaire qui point à l’horizon», explique le gouverneur Midjiyawa Bakari dans les médias publics.

Selon l’autorité administrative, cette décision a été motivée par la flambée des prix des denrées alimentaires observées ces dernières semaines. Une situation préoccupante en cette période de soudure où les greniers sont vides et où le grain de la récolte précédente peut venir à manquer. Ce qui provoque alors pénurie et flambée brutale des prix, parfois accentués par la spéculation.

En dépit d’une légère baisse des prix des céréales et de l’aide alimentaire fournie dans l’Extrême-Nord, l’insécurité alimentaire reste généralisée dans cette région du Cameroun où les effets de la sécheresse et des inondations s’ajoutent à l’insécurité liée à Boko Haram et à la perte des moyens d’existence.

La pandémie de coronavirus (COVID-19) est également venue accentuer l’insécurité alimentaire chronique dans cette partie du Cameroun. Quelque 5 millions de personnes sont ainsi menacées de faim dans ce pays d’Afrique centrale.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Cameroun : Les autorités interdisent l’exportation des céréales"

Laisser un commentaire