Centrafrique : L’auto-satisfecit de Jean-Yves Le Drian

Jean-Yves Le DrianJean-Yves Le Drian

Annonces

Partagez!

L’opération française lancée en décembre 2013 en Centrafrique (RCA) alors qu’elle était le théâtre de violences inter-communautaires, est un « succès ». C’est l’avis du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Tout en reconnaissant le contexte sécuritaire centrafricain qui s’est dégradé à nouveau, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s’est exprimé en ces termes : « Nous avons évité des massacres (…) ; permis un processus de réconciliation intercommunautaire, la reconstitution de l’État centrafricain, une élection présidentielle, des élections législatives ».

« Même si la stabilité n’est pas totalement revenue, il importe maintenant que (…) le relais soit pris et par les forces africaines et par la mission des Nations unies », a-t-il concédé.

À propos de l’opération Sangaris, Jean-Yves Le Drian croit savoir sans sourciller qu’il faut la fermer parce que cette opération a été un succès.

À quelques jours de son voyage en Centrafrique, où il doit proclamer la fin de l’opération Sangaris, les 30 et 31 octobre, l’auto-satisfecit de Jean-Yves Le Drian laisse un peu songeur. Loin d’être sécurisée et réconciliée, le pays est aujourd’hui balkanisé par une myriade de groupes armés dont les ex-Séléka (à majorité musulmane), les anti-Balakas (issus de milices d’autodéfenses) et la LRA (groupe d’origine ougandais).

En Centrafrique, les exactions meurtrières se multiplient de plus en plus notamment à Kaga-Bandoro, dans le nord du pays. Ce, au moment où les militaires français de la force Sangaris s’apprêtent à plier bagage. Est-ce que tout peut déraper ?

Depuis la mi-septembre, les violences intercommunautaires ont repris de plus belle. Pour le seul mois d’octobre, les combats entre les ex-Séléka et les anti-Balaka ont affecté les régions occidentales, orientale, centrale de la RCA, tuant une soixantaine de personnes.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Centrafrique : L’auto-satisfecit de Jean-Yves Le Drian"

Laisser un commentaire