Centrafrique : Mort de 15 personnes à Bocaranga

Mort de 15 personnes à Bocaranga

Annonces

Partagez!

La mission des nations-unies pour la stabilisation de la Centrafrique (Minusca) sort un communiqué. C’est pour évoquer la mort de 15 personnes. Les faits ont eu lieu dans les manifestations à Bocaranga.

Les morts hantent le sommeil de la Minusca. Nombreux sont des civiles qui n’ont rien à voir avec les manifestations. La Minusca s’indigne de ce fait et dénonce catégoriquement en indiquant dans son communiqué
qu’au moins 15 personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées dans l’attaque à main armée dans la ville de Bocaranga.

« On ne connaît pas le bilan de cette attaque. Mais ces hommes sans foi ni loi ont indubitablement fait des victimes parmi les civils », a indiqué Bernard Dilla. Il est le député de Bocaranga.

L’endroit se situe entre la frontière du Tchad et celle du Cameroun. Les pilleurs ont emporté tout lors de leur passage.

« Les hommes de Sidicki ont pillé des maisons de commerce, notamment des magasins et kiosques. Ils ont également emporté une importante somme (prise) à l’Église catholique de Bocaranga, promettant de revenir », a ajouté le député.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Centrafrique : Mort de 15 personnes à Bocaranga"

Laisser un commentaire