Coronavirus : Le Gabon, l’un des bons élèves face à la pandémie en Afrique

Ads

Partagez!

Les mesures prises pour endiguer la propagation du virus ont permis au pays d’avoir un taux de mortalité inférieur à la moyenne africaine.

Le Gabon figure parmi les bons élèves face à la pandémie de coronavirus (COVID-19) en Afrique. «On a osé confiner de manière stricte au début de la crise. Cela nous a certainement permis d’éviter que nos installations hospitalières soient saturées. Depuis un certain temps, nous avons pu desserrer un peu l’étau mais nous demeurons très prudents, a déclaré Jessye Ella Ekhoga, le porte-parole de la présidence du Gabon, dans des propos rapportés sur son site Internet par le quotidien belge La Libre Afrique.

Le Gabon a notamment basé sa stratégie sur le dépistage massif des populations. Le pays s’est récemment doté d’un laboratoire d’analyses de coronavirus qui permet d’effectuer jusqu’à 10.000 tests par jour. Avant l’inauguration de cette infrastructure de pointe, le pays réalisait 700 à 1000 tests chaque jour. Un nombre qui plaçait déjà le pays dans le top 10 des États africains les plus actifs face à la pandémie, avec un taux de mortalité de 0,7%.

Un taux largement inférieur à la moyenne africaine de 2,8%. Ce nouveau laboratoire va ainsi permettre au Gabon de renforcer sa capacité pour répondre à la pandémie de COVID-19 et aux éventuelles prochaines menaces sanitaires. «Nous allons donc pouvoir multiplier les tests, ce qui va nous permettre de réagir plus rapidement afin de soigner les personnes infectées mais aussi pour limiter les risques de contamination en isolant plus rapidement les personnes à risque», affirme le porte-parole de la présidence gabonaise.

L’autre objectif avoué est de faire baisser le coût des analyses qui sont souvent confiées à des laboratoires privés. Selon Jessye Ella Ekhoga, 60% de la capacité de ce nouveau laboratoire sera réservée aux besoins nationaux et 40% sera mis à la disposition des pays d’Afrique centrale. «Nous avons aussi compris depuis longtemps que nous ne pouvons pas vivre isolés du monde. C’est pourquoi une partie de notre nouveau laboratoire sera mis à la disposition de nos voisins», explique M. Ekogha. Depuis la confirmation du premier cas le 12 mars dernier, le pays enregistre désormais 2902 cas positifs, dont 801 guéris et 20 décès.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Le Gabon, l’un des bons élèves face à la pandémie en Afrique"

Laisser un commentaire