Coronavirus : Les bons points du télé-enseignement au Gabon

Ads

Partagez!

La ministre déléguée à l’Education nationale s’est rendue lundi auprès des ménages pour évaluer le programme d’apprentissage à distance en place pour pallier la fermeture des écoles.

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus (COVID-19), le Gabon a décidé de la fermeture des écoles et universités pour éviter la propagation du virus. Toutefois, pour assurer la continuité pédagogique, le gouvernement a mis en place un programme d’apprentissage à distance baptisé «Apprendre à la maison». Il s’agit en l’occurrence de la diffusion d’un programme éducatif matinal pour les élèves à la télévision afin qu’ils puissent réviser leurs leçons et préparer leurs examens malgré la crise sanitaire actuelle.

Lundi 11 mai, la ministre déléguée à l’Education nationale, Yolande Nyonda, s’est rendue dans quelques foyers pour évaluer ce programme, près d’un mois après son implémentation. Sur le terrain, la ministre a pu recueillir le satisfecit des apprenants et de leurs parents. «Le ministre nous a instruit, les services techniques et moi-même, d’évaluer auprès des familles la faisabilité de cet enseignement à distance et son appropriation. Je suis ravie que les apprenants suivent attentivement leurs cours, mais aussi de l’implication des parents qui est indispensable pour l’efficacité de ce programme», a-t-elle déclaré.

Cette dernière a indiqué que les difficultés d’interactivité et de la gratuité du forfait pour certaines familles sont en en train d’être résolues. Lors d’une réunion par visioconférence avec les syndicats de l’Education nationale et les associations des parents d’élèves la semaine dernière, le ministre de l’Education nationale, Patrick Mouguiama Daouda, a déclaré que la reprise des cours ne sera pas «immédiate».

Cette reprise «se profilera dès lors que la pandémie aura baissé et que la sécurité sanitaire de la communauté éducative impliquée dans les enseignements sera garantie», a-t-il dit. «Le pic de la pandémie dans notre pays est attendu entre la fin du mois de mai et début juin. C’est donc une contrainte liée à la sécurité sanitaire fondamentale et qui va déterminer les orientations que l’on va prendre pour l’aménagement du calendrier scolaire», a ajouté le ministre. Le Gabon compte à ce jour 802 cas positifs déclarés au COVID-19, dont 127 guéris et 9 décès.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Les bons points du télé-enseignement au Gabon"

Laisser un commentaire