Coronavirus : Un robot pour épauler le personnel soignant en Tunisie

Ads

Partagez!

Déployé à l’hôpital Abderrahmen Mami Ariana près de Tunis, ce robot permettra notamment de limiter les contacts entre soignants et malades.

L’hôpital Abderrahmen Mami Ariana, l’une des principales structures sanitaires de prise en charge des malades de coronavirus (COVID-19) en Tunisie, accueille depuis peu en son sein un nouvel auxiliaire de santé. Il s’agit d’un robot sur roues, doté d’une caméra, d’un haut-parleur et d’un thermomètre.

«Le robot embarque des technologies qui permettent de faire des mesures médicales. La prise de température par exemple, les capteurs SPO2 pour le taux de saturation dans le sang, la pulsation», explique Redhouane Ben Farhat, son directeur commercial. Il permettra surtout de limiter les contacts entre soignants et malade.

«Ça va permettre de diminuer le contact avec le malade, et donc le risque de contamination du personnel. Cela facilite aussi la communication avec le patient : il pourra nous voir sur l’écran sans qu’on ait à mettre tous nos équipements de protection qui l’empêchent de voir nos visages et de nous reconnaître», indique le Dr Nawel Besbes Chaouch, qui dirige le service de pneumologie chargé des personnes contaminées.

Il servira également d’interface entre les patients et leurs familles. Ce robot a été conçu par Enova Robotics, une start-up locale basée à Sousse, dans l’est de la Tunisie. Le robot a pu être déployé en Tunisie grâce à un don d’une entreprise allemande implantée dans le pays.

Enova a également mis un robot policier à la disposition du ministère de l’Intérieur qui se charge de faire respecter le couvre-feu aux habitants. L’hôpital Abderrahmen Mami Ariana est le premier à disposer d’une telle technologie en Tunisie, qui compte un millier de personnes infectées au COVID-19, dont 41 décès.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Un robot pour épauler le personnel soignant en Tunisie"

Laisser un commentaire