France : Guillaume Soro visé par une plainte pour «assassinat» et «crimes de guerre»

Ads

Partagez!

Une plainte a été déposée jeudi contre l’ex-Premier ministre ivoirien, en exil en France depuis fin 2019.

Une plainte pour «torture, assassinat et crimes de guerre» a été déposée jeudi 7 mai 2020 en France contre Guillaume Soro. La plainte a été déposée par les avocats de 6 personnes qui se sont constituée partie civile.

L’ex-Premier ministre ivoirien est notamment présenté dans cette plainte comme le commanditaire de l’enlèvement, suivi de torture et d’assassinat d’Ibrahima Coulibaly, un ex-chef rebelle ivoirien tué le 27 avril 2011. La fille de ce dernier fait partie des plaignants.

Les plaignants demandent également des poursuites pour des morts causées lors de combats entre factions rivales dans la nuit du 20 au 21 juin 2004 à Bouaké et Korhogo, qu’ils attribuent aux Forces nouvelles de Guillaume Soro, installé en France depuis son retour manqué le 23 décembre dernier en Côte d’Ivoire.

Des faits que nie Guillaume Soro, candidat à l’élection présidentielle en octobre prochain dans son pays. Cette plainte intervient au lendemain de sa condamnation à 20 ans de prison ferme en Côte d’Ivoire, mais également à moins de cinq mois de l’élection présidentielle dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.  Un dossier qui n’a rien à voir avec ce scrutin, selon les avocats des plaignants.

«Cela fait des mois que nous travaillons dessus. On a été saisi par des victimes, dont une victime française, (…) et la présence de Guillaume Soro en France actuellement nous permet de déposer une plainte en France. C’est la raison pour laquelle on dépose la plainte aujourd’hui. Ce n’est pas le calendrier électoral en Côte d’ivoire ou le fait qu’il soit en disgrâce sur place», affirme Me Noémie Saidi-Cottier, l’une des avocates des parties civiles.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "France : Guillaume Soro visé par une plainte pour «assassinat» et «crimes de guerre»"

Laisser un commentaire