Gabon / Jean Ping trahi par un appel téléphonique : Le débat dans certains médias africains

Jean PingJean Ping

Annonces

Partagez!

Les résultats de la présidentielle gabonaise sont attendus dans les heures qui suivent. L’attente a été longue. Notre source bien informée indique que le président sortant Ali Bongo est vainqueur avec 49,85% de voix. Son principal rival Jean Ping arrive en deuxième position avec 48,16% des voix. Les résultats officiels seront annoncés d’un moment à l’autre par le Ministre de l’Intérieur.

Mais l’ingérence des puissances étrangères et l’appel téléphonique de l’ivoirien Mamadi Diané, un conseiller du président Alassane Ouattara, a sèmé la confusion totale au Gabon.

Dans cet entretien, Mamadi Diané dit à Jean Ping au téléphone: « Mon frère, comment va ? » « Oui, j’ai reçu le papier, on va l’envoyer ».

Au bout du fil, il rajoute dans ses propos : – « Non, non, il y a autre chose, plus importante. Il faut que tu réussisses à avoir deux ou trois personnes de la commission électorale qui disent qu’il y a trop de tripatouillages et qui démissionnent ». Pour le conseille spécial du président Alassane Ouattara, cela pourrait mettre la pagaille totale dans ce pays. Il l’avait programmé la veille de la proclamation des résultats. Selon lui, cela va être extraordinaire
– « Oui… » Confiance acquise, l’opposant Jean Ping galvanise sa troupe pour se proclamer vainqueur de l’élection présidentielle. Ce lien a été découvert à Libreville.

Alain-Claude Billie By Nzé, le ministre gabonais de la Communication et porte-parole du candidat Ali Bongo Ondimba (ABO), a dénoncé l’ingérence des puissances étrangères et de certains pays africains dans le processus électoral gabonais. Il l’a dit hier soir, en conférence de presse.

En tout cas, dans un enregistrement téléphonique d’une conversation tenue entre les deux hommes le 29 août, dont nous nous sommes procuré copie, il ne peut être pour l’instant formellement identifié, mais l’on reconnait aisément leurs voix. Dans plusieurs pays africains, l’on commente cet entretien téléphonique dans les presses locales, particulièrement à travers les radios.

Dans la soirée d’hier, le président Alassane Ouattara a limogé son conseiller spécial qui est au centre de cette polémique.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon / Jean Ping trahi par un appel téléphonique : Le débat dans certains médias africains"

Laisser un commentaire