Gabon : Le rapatriement des citoyens bloqués dans un pays est du ressort des Etats, selon le ministre des Affaires étrangères

Ads

Partagez!

Dans un communiqué, Alain-Claude Bilie-By-Nze rappelle que cette opération engage uniquement les États.

Dans un communiqué le 23 juin, le ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, rappelle que le rapatriement des citoyens bloqués dans un pays est «une opération qui engage les États». Aussi, «aucune compagnie aérienne, aucune agence de transport n’est autorisée à proposer des vols de rapatriement en dehors des canaux diplomatiques habituels», affirme le chef de la diplomatie gabonaise.

Par conséquent, «il est rappelé aux compagnies aériennes, aux agences de voyage et aux potentiels voyageurs, la nécessité pour chacun de se conformer à ces usages», peut-on lire dans le communiqué. Cette sortie du ministre intervient alors de que nombreuses compagnies aériennes et des agences de voyage proposent de rapatrier les Gabonais bloqués à l’étranger.

Plus de 1000 Gabonais bloqués dans divers pays à cause de la fermeture des frontière imposée par la pandémie de coronavirus (COVID-19) ont été jusqu’à présent rapatriés par l’Etat gabonais. Les opérations sont en cours pour faciliter le retour d’autres ressortissants gabonais.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon : Le rapatriement des citoyens bloqués dans un pays est du ressort des Etats, selon le ministre des Affaires étrangères"

Laisser un commentaire