Gabon : Tenue de la première session du Haut Conseil pour l’Investissement

Photo de famille à l'issue de la première session du Haut Conseil pour l'Investissement

Annonces

Partagez!

Au Gabon, la première session du Haut Conseil pour l’Investissement (HCI) s’est tenue le mardi 7 mars 2017 à Libreville. Les travaux étaient présidés par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Le HCI est une plateforme de dialogue public-privé destinée à relancer l’économie nationale et à favoriser la création d’emploi. Sa première session s’est tenue hier, à Libreville, sous l’égide du président de la République. « Pour la stabilité et la paix, le plein emploi et l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes, nous devons réformer notre pays avec audace et ténacité», a indiqué Ali Bongo Ondimba.

Désormais validées au sommet de l’Etat, les réformes bientôt engagées viennent renforcer le Plan de relance de l’économie qui sous-tend l’action de tout le Gouvernement. L’idée ici est de permettre aux Gabonaises et aux Gabonais de récolter, par le travail, les fruits d’une croissance inclusive générée par la stratégie de diversification des secteurs-clés de la richesse nationale. C’est ce qui a été expliqué à l’issue de cette session.

Sous l’impulsion du ministère de la Promotion des investissements privés, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie, et avec l’appui de l’Agence nationale de promotion des investissements, le HCI installe la compétitivité au cœur d’un dialogue public-privé institutionnalisé. Pour Ali Bongo Ondimba, il s’agit d’une « dynamique nouvelle de mutualisation des moyens avec le secteur privé, de restauration de la confiance et de solidarité collective, pour un environnement des affaires assaini ».

Organisée en présence du Premier ministre, des ministres engagés dans cette initiative transversale, des principaux dirigeants d’entreprise du pays, des investisseurs étrangers, des bailleurs de fonds (AFD, Banque mondiale, BAD) ainsi que des fonds d’investissement étrangers, la session inaugurale du HCI va contribuer à systématiser l’approche de mobilisation des partenaires économiques nationaux et internationaux pour accélérer le développement des filières motrices de croissance.

La tenue du HCI fait suite à la convocation fin février par le Premier ministre d’un Comité interministériel préparatoire destiné à examiner les recommandations issues des séances de travail des cellules bipartites public-privé mises en place lors du lancement du processus le 20 janvier dernier. Ceci autour de cinq grandes thématiques : l’orthodoxie budgétaire et le règlement de la dette intérieure, l’amélioration du cadre de l’investissement, l’amélioration du climat des affaires, la révision des cadres incitant la formation professionnelle et la modernisation du cadre de l’emploi.

La vocation première du Haut Conseil est d’« Accompagner le Gabon, à partir d’un dialogue public-privé franc, dans la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie en stimulant une compétitivité sectorielle adossée à des chantiers structurants ». C’est le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet qui l’a expliqué. Il intervenait à la suite du Président de la République.

Placé sous l’autorité du Président de la République, le HCI a pour missions principales d’arrêter les orientations liées à la mise en œuvre de la politique d’investissement, de suivre l’exécution de la stratégie nationale de promotion des investissements, d’instruire toute adaptation nécessaire aux évolutions constatées en matière d’investissements, de susciter des mesures incitatives cohérentes pour l’investissement et de s’assurer de l’exécution par le Gouvernement de ses orientations.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire