Mali : Deux élus arrêtés après l’effondrement d’un immeuble

Ads

Partagez!

Ces derniers font partie des 4 personnes interpellées à la suite de ce drame qui a officiellement fait 15 morts dimanche à Bamako, la capitale.

Quatre personnes ont été interpellées après l’effondrement d’un immeuble qui a fait 15 morts dimanche dernier au Mali. Trois d’entre elles ont été placées sous mandat de dépôt. Il s’agit de deux élus de la commune I de Bamako où s’est produit le drame, et le propriétaire de l’immeuble. «Les deux élus s’étaient présentés une semaine avant le drame devant le propriétaire pour échanger sur une interdiction verbale de construire, pour arrêter les travaux», rapporte Africanews, en citant une source proche du dossier.

«La question est notamment de savoir si, contre de l’argent, les élus ont laissé faire», selon la même source. Le troisième et dernier étage de cet immeuble en construction, situé dans le quartier Banconi Salemebougou, se sont affaissés sur le reste du bâtiment, déjà habité. 26 personnes ont été extraites vivantes des décombres, selon un bilan dressé par le ministère malien de la Sécurité et de la protection civile. Les effondrements d’immeubles sont courants au Mali, où de nombreux bâtiments sont construits sans autorisation.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Mali : Deux élus arrêtés après l’effondrement d’un immeuble"

Laisser un commentaire