Mali : L’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta évacué aux Emirats arabes unis

Ads

Partagez!

Victime d’un AVC, l’ancien chef de l’Etat malien a été autorisé à quitter samedi Bamako pour se soigner aux Emirats arabes unis.

L’ancien président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), a été évacué samedi soir pour des soins aux Emirats arabes unis . «Il a été convenu […] de permettre l’évacuation sanitaire de M. Ibrahim Boubacar Keïta pour des raisons humanitaires pour une durée maximum d’un mois», a déclaré, dans un communiqué dimanche, le Comité national de salut public (CNSP) mis en place par les putschistes pour diriger le pays.

Ce délai d’un mois est «extensible uniquement sur avis médical» et «ne pourrait excéder trois mois, auquel cas le suivi médical se fera au Mali», précise le document. Selon la junte militaire qui a renversé IBK le 18 août, la CEDEAO «s’engage à assurer le retour de l’ancien président aussitôt après son séjour médical, suivant les conditions susmentionnées».

La CEDEAO, qui se réunit en sommet ce lundi 7 septembre, avait réclamé à la junte de permettre à l’ancien dirigeant de suivre des soins à l’étranger. Le départ de l’ancien dirigeant pour des soins à l’étranger avait été envisagé après sa chute. IBK avait été hospitalisé le 1er septembre r dans une clinique privée de Bamako, qu’il a quittée jeudi soir.

Selon les médecins, il a été victime d’un accident ischémique transitoire. Il s’agit d’une brève attaque similaire à un AVC qui, même si elle est résolue dans les minutes ou les heures qui suivent, nécessite malgré tout une attention médicale immédiate afin de la distinguer d’un véritable AVC.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Mali : L’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta évacué aux Emirats arabes unis"

Laisser un commentaire