RDC: Un vice-Premier ministre interdit au Conseil des ministres

Ads

Partagez!

Le président congolais, Félix Tshisekedi a interdit au vice-Premier ministre d’accéder au Conseil des ministres, appelant à son départ.

Célestin Tunda ya Kasende, vice-Premier ministre et ministre en charge de la Justice est poussé à la porte de sortie après un bras de fer opposant le président Félix Tshisekedi à la coalition du Front Commun pour le Congo (FCC).

Félix Tshisekedi a demandé le vendredi 03 juillet dernier, à son ministre de la Justice de se déconnecter du Conseil des ministres tenu sur vidéo conférence depuis le début de la pandémie de Covid-19 RDC.

Par ailleurs, le président congolais a fait savoir au gouvernement qu’il avait exigé la démission de Célestin Tunda auprès de Joseph Kabila, son prédécesseur et allié, à l’issue d’une réunion en tête-à-tête qu’ils ont eu la veille.

« Le président honoraire Joseph Kabila n’est pas contre le principe de démission de Célestin Tunda, mais il a demandé au Chef de l’Etat d’y aller en douceur, tout en respectant les lois et les procédures », a-t-on appris d’une source proche de la coalition de Joseph Kabila.

« Il n’est pas possible que le Chef de l’Etat continue de travailler avec un fausseur. Ce Monsieur a engagé le gouvernement de la République sans envoi l’autorisation ni l’aval. Ceci est inacceptable », développe un membre du cabinet du président Tshisekedi

A noter que Célestin Tunda avait  envoyé, au nom du gouvernement, sans que ce dernier ne statue sur la question, des avis positifs de trois propositions de lois émanant des élus du FCC qui ont provoqué des vives protestations de CACH et de la société civile. Ce qui n’a pas plu au chef de l’Etat congolais.

Tunda va-t-il accepter de démissionner ? Ce qui est vrai, il ne veut pas être au cœur d’une crise institutionnelle. Lui interdire d’accéder au Conseil des ministres est totalement illégal et sa démission n’interviendra que si lui-même en homme d’Etat ne veut pas aller en guerre intitule.

LIRE aussi: Gabon : Démissionner ou être limogés !

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "RDC: Un vice-Premier ministre interdit au Conseil des ministres"

Laisser un commentaire