RDC : Vers l’introduction d’un deuxième vaccin contre Ebola ?

Ads

Partagez!

Face à l’urgence de la maladie, les autorités congolaises et l’OMS songent à introduire un type de vaccin pour les populations pour lesquelles le risque de la maladie est moindre.

Afin d’éradiquer l’épidémie d’Ebola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC), les autorités sanitaires du pays et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) envisagent d’introduire un deuxième vaccin pour les populations. Il s’agit d’un vaccin fabriqué par Jansen, filiale belge de l’américain Johnson & Johnson. Ce dernier doit être inoculé en deux doses, à destination des populations pour lesquelles le risque de la maladie est moindre.

Cependant, son efficacité clinique n’a pu être prouvée encore. De même, le délai de 56 jours entre les deux injections pose problème, dans une région où le suivi des patients est complexe. L’objectif serait de l’utiliser dans des zones proches de l’épidémie, mais où elle n’est pas encore installée.

Ce vaccin serait un complément au vaccin rVSV-ZEBOV-GP de l’américain Merck. Il a une efficacité de près de 100 % à partir du 10e jour après l’injection. Mais, il doit être conservé à -60°C, ce qui complique la logistique. Depuis le début de l’épidémie, plus de 178.000 personnes ont reçu ce vaccin. En un an, l’épidémie d’Ebola a fait plus de 1800 victimes en RDC.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "RDC : Vers l’introduction d’un deuxième vaccin contre Ebola ?"

Laisser un commentaire