Tanzanie : Arrestation d’un journaliste pour «publication de fausses informations»

Annonces

Partagez!

Joseph Gandye, en service à Watetezi TV, a été interpellé jeudi à Dar es Salaam à la suite d’un reportage accusant la police de mauvais traitements sur des suspects en détention.

Joseph Gandye, journaliste tanzanien travaillant pour Watetezi TV, a été arrêté jeudi à Dar es Salaam pour «publication de fausses informations». En cause, un reportage sur de supposés mauvais traitements infligés par la police à des suspects en détention. Dans une émission le 9 août dernier, le journaliste accusait des policiers du commissariat d’Iringa, dans le sud du pays, d’avoir forcé six jeunes en garde-à-vue à «se sodomiser entre eux».

«J’ai ordonné à l’officier en chef du renseignement de surveiller les personnes qui induisent en erreur et propagent de fausses informations, et une fois qu’elles sont prises en flagrant délit, une action en justice devrait être engagée», a déclaré à la BBC Juma Bwire, le commandant de la police régionale d’Iringa.

Joseph Gandye a été transféré vendredi à Iringa, indique la Coalition tanzanienne des défenseurs des droits de l’homme (THRDC), qui a créé Watetezi TV. Cette arrestation intervient moins d’un mois après celle d’Erick Kabendera, journaliste indépendant réputé travaillant pour des médias nationaux et étrangers.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Tanzanie : Arrestation d’un journaliste pour «publication de fausses informations»"

Laisser un commentaire