Turquie : Expulsion d’étudiants sénégalais

les étudiants

Annonces

Partagez!

La Turquie a expulsé des étudiants sénégalais. Ce pays reproche à ces derniers, d’être financés par le mouvement de Fetulah Gülen.

La semaine dernière, 5 étudiants sénégalais ont été expulsés de la Turquie. Ce qui n’agrée pas le gouvernement sénégalais qui, d’ailleurs a du mal à digérer un tel comportement.

Selon les autorités de la Turquie, elles reprochent à ces étudiants sénégalais d’être régulièrement inscrits dans des universités financées par le mouvement de Fetulah Gülen. Une faute lourde aux yeux, des responsables de la Turquie.

D’ailleurs, les autorités de la Turquie accusent ce prédicateur expatrié aux Etats-Unis. Il est indexé d’être le véritable homme qui a orchestré un putch. C’est sous le régime de Recep Tayyip Erdogan.

En tout cas, ces étudiants sont au nombre de vingt qui, aujourd’hui sont sous le règne de cet homme. En conséquence, les autorités de la Turquie ont pris la décision de fermer les universités de ce mouvement. C’est pourquoi, ces sénégalais ont été obligés d’être redéployés ailleurs ; ils devraient aller dans des universités publics. Une promesse qui n’a pas pu se réaliser.

Au total, ces étudiants sénégalais ont quitté la Turquie pour expulsion. En ce moment, les autorités sénégalaises sont dans le mutisme ; elles refusent de se prononcer sur la question.

Pendant ce temps, d’autres sénégalais réclament eux aussi, la fermeture des établissements Yavuz Sélim établis dans la capitale sénégalaise et financés par le même mouvement Gülen. Un problème qui taraude l’esprit de tout un sénégalais. Une affaire à suivre.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Turquie : Expulsion d’étudiants sénégalais"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*