Michael Reza Pacha veut participer à l’électrification de l’Afrique

électrification solaire

Annonces

Partagez!

Le fondateur de la société 4S, spécialisée dans l’installation et l’exploitation de panneaux photovoltaïques sur les sites d’extraction minière, Michael Reza Pacha, prône l’utilisation de l’énergie solaire dans le secteur minier africain, qui permettrait, selon lui, d’accélérer le processus d’électrification du continent.

Paradoxalement, l’Afrique est le continent qui dispose du meilleur potentiel de production d’énergie renouvelable (taux d’ensoleillement, cours d’eau importants, vent…). Et celui qui connait les plus grandes difficultés à permettre à ses habitants d’accéder à l’électricité.

Un problème d’autant plus incompréhensible, que les énergies renouvelables et les investissements qui y sont liés connaissent un boom sans précédent sur l’ensemble de la planète.

Si de nombreuses initiatives ont été lancées et que beaucoup de projets ont vu le jour autour de cette question, tant du côté des pouvoir publics que des entreprises et ONG, l’électrification de l’Afrique est encore trop faible.

Exemple flagrant d’aberration environnementale en Afrique. Le secteur minier consomme uniquement du gasoil pour le fonctionnement de ses outils de production. Pourtant, “au regard du prix du kilowatt, les populations locales vivant dans le voisinage des exploitations minières ne peuvent pas bénéficier de l’électrification partielle de leur région, dont les miniers pourraient être des acteurs centraux pour affirmer leur rôle communautaire”, affirme Michael Reza Pacha.

4S propose en effet aux exploitants miniers de leur fournir gratuitement des équipements photovoltaïques, en prenant en charge leur coût d’installation. L’entreprise leur revend ensuite l’énergie produite proprement, à un coût inférieur à celui du diesel. Parallèlement, elle met en place des installations permettant d’offrir aux populations locales un accès, pour un tarif égal ou inférieur à celui des compagnies nationales, au surplus d’énergie produite.

L’électrification de l’Afrique est un défi majeur pour ce continent si riche, dont l’avenir sera directement conditionné à l’esprit d’initiative et d’innovation. En ce sens, le concept de 4S est enrichissant et pourra servir d’exemple à d’autres entrepreneurs ou organismes.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper

Prosper possède 15 ans d’expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d’information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s’installe au Gabon.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher