8e sommet « Africités »: R. Christiane Ossouka Raponda face à son destin

Ads

Partagez!

Portée lors du 8e sommet «Africités» à la tête du plus grand rassemblement panafricain, Rose Christiane Ossouka Raponda est désormais face à son destin.

Actuelle maire de Libreville au Gabon, la gabonaise a été élue le 23 novembre à Marrakech au Maroc pour un mandat de trois ans. Elle va présider Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique)​, une organisation faîtière des gouvernements locaux africains fondée en 2005 dans la ville  de Tshwane en Afrique du Sud.

Tous les Gabonais connaissent que cette femme est battante et rompue à la tâche. Elle n’aime pas la facilité et veille surtout aux détails dans l’accomplissement de la tâche qui lui a été confiée. En 2014, Rose Christiane Ossouka Raponda est devenue la première femme élue maire de Libreville. Ses détracteurs continuent à chercher en vain pendant quatre années la moindre faille à l’hôtel de ville.

Cela étant, Jusqu’au prochain sommet prévu en 2021, elle aura la lourde responsabilité de porter, d’une voix unie, la représentation des collectivités locales de l’ensemble du continent africain.  Il s’agira aussi d’identifier les défis auxquels fait encore face le continent et trouver des pistes de solutions par l’Afrique et pour l’Afrique. C’est le Gabon qui sera entendu.

Il y a lieu de rappeler qu’elle est spécialiste en finances publiques et titulaire d’un diplôme en économie, option finances publiques de l’institut gabonais de l’économie et des finances. Rose Christiane Ossouka Raponda a été directrice générale de l’économie et directrice générale adjointe de la Banque de l’habitat du Gabon.

LIRE AUSSI  Gabon : Des solutions attendues à la mairie de Libreville contre l’insalubrité

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "8e sommet « Africités »: R. Christiane Ossouka Raponda face à son destin"

Laisser un commentaire