A son siège aux Etats-Unis : La Banque mondiale signe deux accords avec le Sénégal

Babacar Diagne et Barak Obama

Annonces

Partagez!

Comme vous le savez, les accords de financements liant la Banque mondiale (BM) et le Sénégal sont en général signés à Dakar par le Ministre des Finances et le Directeur des opérations de la BM au Sénégal. Mais il arrive, en raison de certaines circonstances, que ces accords soient signés au siège de la Banque mondiale à Washington entre l’Ambassadeur du Sénégal et toute personne pouvant agir au nom de la Banque mondiale.

Ainsi, le 31 aout 2016, l’Ambassadeur du Sénégal aux Etats-Unis, M. Babacar Diagne, et la directrice des opérations de la Banque mondiale au Sénégal, Louise Cord, ont signé deux accords de financements : Santé et Energie.

En effet, « dans un pays où les salutations entre les gens tournent d’abord sur l’état de la santé avec la question +Naka sa yarame ?+». «Nous sommes convaincus de l’accueil favorable qui sera fait au Projet Régional d’Amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE, selon son sigle en anglais) », a fait savoir Madame Louise Cord, Directrice des opérations de la banque mondiale pour le Sénégal.

Si les frontières existent, « nous savons tous qu’elles ne résistent pas aux virus vecteurs de maladies. L’histoire récente de la sous-région l’a amplement démontré avec Ebola », explique-t-elle. C’est pour cette raison que ce projet a été approuvé par le Conseil d’Administration de la Banque Mondiale le 28 juin 2016 pour accompagner le Sénégal dans le renforcement de ses capacités intersectorielles nationales et régionales pour assurer une meilleure collaboration en matière de surveillance des maladies et de préparation aux épidémies en Afrique de l’Ouest.

La directrice des opérations de la BM a tenu par ailleurs à souligner ici l’important travail des différents départements ministériels impliqués dans la préparation du REDISSE et leur étroite collaboration.

En effet, s’appuyant sur l’approche « Une seule santé » adoptée par le Sénégal, « le REDISSE sera mis en œuvre par le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS), avec le Ministère de l’Élevage et de la Production Animale (MEPA), le Ministère de l’Agriculture et de l’Équipement Rural (MAER) et le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) », fait-elle annoncer. D’autres ministères (tels le Ministère des Forces Armées et le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique) faciliteront aussi sa mise en œuvre.

Dans sa réponse, l’Ambassadeur du Sénégal aux Etats-Unis, Babacar Diagne a salué la coopération entre le Groupe de la banque Mondiale avec le Sénégal. Il est également revenu sur l’histoire récente avec le rôle primordial joué par le Sénégal dans la crise Ebola en partenariat avec les Etats Unis. « Si cela a été possible » a dit M. Diagne c’est grâce à l’excellence de notre plateau médical. « Et aujourd’hui la Banque Mondiale vient renforcer le Sénégal pour qu’il assure davantage et mieux ses responsabilités sous-régionales ».

M. Diagne a salué l’accompagnement du Groupe de la Banque Mondiale dans le processus de réforme du secteur de l’énergie.

Pour finir, l’Ambassadeur a rappelé le volume de la coopération avec le Groupe dans différents secteurs et il a particulièrement exprimé les remerciements du Président Macky Sall, du Premier ministre et du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan à Mme Louise Cord, et ses collaborateurs, ainsi que la Banque Mondiale.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "A son siège aux Etats-Unis : La Banque mondiale signe deux accords avec le Sénégal"

Laisser un commentaire