Accord de paix de Sant’Egidio : Pas de représentant des évêques centrafricains à Rome

Le cardinal Dieudonné NzapalaingaLe cardinal Dieudonné Nzapalainga

Ads

Partagez!

Les prélats par la voix du cardinal Dieudonné Nzapalainga disent n’avoir mandaté personne en Italie pour la signature de cet engagement.

Le 19 juin dernier, 14 représentants de groupes rebelles et le gouvernement centrafricain se sont réunis à Rome en Italie sous l’égide de la communauté catholique Sant’Egidio pour signer un accord de paix. A travers cet accord, les signataires se sont engagés à cesser le feux et à déposer les armes.

Parmi les signataires se trouve un représentant de l’église catholique de Centrafrique. Non identifié, le signataire s’est engagé au nom du cardinal Dieudonné Nzapalainga, président de la Conférence Episcopale Centrafricaine (Ceca). C’est la raison pour laquelle le prélat est sorti de sa reserve pour démentir son engagement et celui des autres évêques dans cet accord.

En clair l’église catholique de Centrafrique n’a pas envoyé d’émissaire à Rome pour signer un quelconque accord de paix. Par conséquent, l’église catholique de Centrafrique n’est pas responsable des engagements et agissements des uns et des autres.

Tout de même, le cardinal Nzapalainga salue cette initiative qui vise à ramener la paix et la stabilité en Centrafrique. Il faut rappeler qu’au lendemain même de cet accord, de violents combats ont éclaté dans la ville musulmane de Bria faisant une centaine de morts. Dans les villes de Bangoussou et Alindao, des tirs sporadiques ont été entendus.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire