Activité portuaire au Gabon: Une hausse de 11,9% en 2018

Ads

Partagez!

En 2018, les principaux ports du Gabon ont traité 11,6 millions de tonnes de marchandises contre 10,3 millions l’année précédente, soit une hausse de 11,9%. Un regain de confiance pour l’activité portuaire au pays du bord de mer. 

Une hausse de 11,9% en volume de marchandises traitées dans les principaux ports du Gabon, c’est ce qui ressort du tableau de bord de l’économie.Les mouvements de bateaux ont également augmenté de 6% durant l’exercice 2018 d’après ce document d’orientation du ministère de l’Économie. Selon le ministère de l’Économie, « Ce résultat est lié à la bonne tenue des mines et des industries du bois, ainsi qu’à la mise en service des ports de Gsez-Olam ».

Prinicipaux moteurs de cette croissance: le port d’Owendo et les ports cargo et minéralier d’Olam. Le port d’Owendo a enregistré une hausse de 31,9% des mouvements de bateaux, s’établissant à 1 008 rotations, en 2018,. Le volume global de marchandises manipulées sur cette plateforme s’est établi à 7,9 millions de tonnes, en hausse de 20,6% par rapport à 2017. « l’activité dans cette zone a été perturbée par les travaux de dragage réalisés pendant près de deux mois (quatrième trimestre), empêchant l’accueil des navires au-delà d’un certain volume », precise toutefois une source.

Parallèlement, les ports cargo et minéralier d’Olam ont réalisé une forte hausse des mouvements de bateaux (+88,5%) à 11 561 rotations en 2018 tandis que le volume global de marchandises manipulées a progressé de 56,6% pour atteindre près de 2,7 millions de tonnes.

La plateforme de Port-Gentil et le port Môle sont eux restés à la traine. A Port-Gentil, le volume global de marchandises manipulées a chuté de 28,3% pour se situer à 205 355 tonnes en dépit d’une hausse modérée de 13,6% (134 rotations) des mouvements de bateaux.

L’activité consolidée entre le port Môle et les Beachs de Libreville (Barracuda et Acae pour le transport de sable et gravier) a été timide en 2018. Avec une diminution des mouvements des bateaux et du volume global des marchandises respectivement de 26,8% et de 56,7% pour s’établir à 575 mouvements et 769 241 tonnes.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire