Afrique centrale et de l’ouest : 1,9 million d’enfants privés d’école à cause des violences

Annonces

Partagez!

Selon un nouveau rapport de l’UNICEF, 9.272 écoles étaient fermées dans huit pays dans la région en raison de la violence et de l’insécurité aux abords des établissements scolaires.

En juin 2019, 1,9 million d’enfants étaient privés d’éducation en Afrique centrale et de l’ouest, en raison de la violence et de l’insécurité au sein et aux abords des écoles. C’est ce qu’indique un nouveau rapport du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) publié vendredi. Intitulé ««L’éducation en péril en Afrique de l’ouest et centrale», ce rapport révèle que 9.272 écoles étaient fermées dans huit pays dans la région.

A savoir le Burkina Faso, le Cameroun, le Mali, le Niger, le Nigeria, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo et le Tchad. Ce, en raison d’une flambée d’attaques et de menaces de violence contre l’éducation dans toute la région. Une situation qui prive des millions d’enfants de leur droit à l’éducation. A cet effet, l’UNICEF appelle à mettre un terme aux attaques et aux menaces contre les écoles et à appuyer un apprentissage de qualité.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Afrique centrale et de l’ouest : 1,9 million d’enfants privés d’école à cause des violences"

Laisser un commentaire