Pêche illégale en Afrique de l’Ouest : La Chine suspend les subventions et retire la licence à des compagnies

Pêche illégale en Afrique de l'OuestPêche illégale en Afrique de l'Ouest

Ads

Partagez!

Le ministère chinois de l’agriculture (MoA) a gelé les subventions de trois compagnies chinoises impliquées dans des activités de pêche Illicite, non déclarée et non réglementée (INN) en Afrique de l’Ouest.

Ces mesures illustrent une fermeté de plus en plus grande des autorités chinoises envers les navires battant pavillon chinois qui sont impliqués dans une pêche INN. Le ministère a suspendu le certificat de pêche lointaine de la compagnie Lian Run Pelagic Fishery Ltd. La compagnie a un lourd historique de pratique de pêche INN durant des années et est contrainte à l’arrêt total de l’ensemble de ses opérations de pêche lointaine impliquant 30 navires au total. Le ministère a également annulé les subventions en carburant pour les navires appartenant à deux autres grandes compagnies chinoises de pêche lointaine.

Le printemps dernier, des navires de ces trois compagnies ont été appréhendés au large de la région ouest-africaine lors des patrouilles conjointes menées par Greenpeace et des inspecteurs de pêche des pays concernés. Greenpeace a remis aux autorités ouest-africaines et chinoises des preuves portant sur diverses infractions, notamment des filets non réglementaires, des ailerons de requins et des activités de pêche sans autorisation. Ces éléments ont significativement aidé le ministère chinois dans sa croisade contre la pêche INN impliquant des navires battant pavillon de la Chine.

Pavel Klinckhamers, Responsable de projet à Greenpeace Pays-Bas a déclaré : « Le poisson fait partie intégrante de l’alimentation de millions de personnes en Afrique de l’Ouest. Ce n’est que lorsque les gouvernements locaux et les nations de pêche lointaine prendront des mesures draconiennes pour la gestion de la pêche et la lutte contre la pêche illégale, dans la région, que ces ressources et ces importants écosystèmes pourront être préservés pour les générations futures.

« En tout état de cause, la chine est en train de prendre des mesures pour restreindre les activités de pêche lointaine de 2900 navires dans leurs principales zones de pêche. Depuis 2016, le Gouvernement chinois a annulé environ 90 millions d’euros (700 millions de RMB) de subventions pour 264 navires de pêche appartenant à 78 compagnies chinoises de pêche lointaine. Trois compagnies ont perdu leurs certificats de pêche lointaine tandis que 15 armateurs et entrepreneurs ont été mis sur une liste noire.

L’année dernière, la Chine a révisé sa réglementation concernant la pêche lointaine et a introduit des sanctions plus sévères contre la pêche INN.

LIRE AUSSI  Gabon / Electricité en zone rurale : GSEZ un véritable partenaire social

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire