Afrique du Sud : Zuma pèse sur Cyril Ramaphosa

Cyril RamaphosaCyril Ramaphosa

Ads

Partagez!

En Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, l’actuel chef de l’Etat semble être sous pression comme ce fut le cas pour Jacob Zuma. Derrière cette action, le nom de l’ancien président sud-africain plane là-dessus.

Sous la pression de son parti, le Congrès national africain (ANC), soucieux d’éviter une débâcle électorale en 2019, Jacob Zuma a dû écourter son second mandat et quitter la fonction suprême le 14 février dernier. En réalité, il a été bousculé pour quitter le pouvoir sous une forte pression. On avait accusé Jacob Zuma d’être un Président dont le nom est mêlé dans les affaires de corruption.

Du coup, on avait sali sa peau. En plus de cela, on évoquait plusieurs maux durant son mandat, notamment un taux de chômage record, une croissance en berne, des éruptions de violences dans les quartiers noirs pauvres du pays, toujours en mal de services publics et de logements des années après la fin officielle du régime d’apartheid en 1994.

En conséquence, Jacob Zuma avait du mal à régner ; il a été bousculé à tous les niveaux. Il ne savait même plus sur quel pied danser.

Aujourd’hui, son successeur, Cyril Ramaphosa, ne semble pas tenir le bon bout. Aussi, l’actuel président vit une tourmente. Derrière, on soupçonne Jacob Zuma. Matamela Cyril Ramaphosa, né le 17 novembre 1952 à Soweto, est président de l’Afrique du Sud depuis le 14 février 2018.

LIRE AUSSI  Afrique du Sud : Des poursuites judiciaires contre Zuma

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire