Afrique : Macky Sall charge les partenaires de l’ONU à ne pas surestimer le risque de l’investissement

macky sale pr sénégalLe président du Sénégal, Macky Sall

Ads

Partagez!

« L’Afrique a fait des progrès significatifs en matière de bonne gouvernance et d’amélioration du climat des affaires ». C’est ce qu’a déclaré le président sénégalais, Macky Sall ; il participait à la 71 ème session annuelle de l’Assemblée générale des Nations-Unies.

Pour Macky Sall, l’Afrique ne présente plus des risques mais offre plutôt des opportunités de relance et de croissance partagée. Selon lui, le risque n’y est plus élevé qu’ailleurs. Et pour une économie mondiale, il fait remarquer que l’Afrique ne présente pas des risques.

En conséquence, Macky Sall invite les partenaires à travailler à la réforme de la gouvernance foncière mondiale pour assouplir les conditions d’accès au crédit pour le financement du développement.

Cependant, il rajoute dans ses propos, pour indiquer que le souhait des Africains est de « nouer des contrats justes et équitables qui protègent à la fois l’intérêt de l’investisseur et les droits du pays d’accueil ».

Pour l’érosion côtière de la base d’imposition et le transfert de bénéfice (Bcps), initié par l’Ocde et le G20, avec l’appui de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI), Macky Sall a promis le soutien du Sénégal.

En somme, Macky Sall remercie le secrétaire général sortant de l’ONU, Ban Ki-Moon. Il a laissé entendre que monsieur Ban Ki-Moon a réalisé des efforts remarquables, surtout en des moments difficiles. Il a aussi rendu un hommage au président Barack Obama pour sa totale contribution à l’agenda international.