Afrique: Un accord de près de 200 milliards de FCFA pour les PME des femmes

Annonces

Partagez!

Les représentants de UBA, Ecobank et Bank of Industry Nigeria ont, en marge du Sommet mondial sur le genre tenu du 25 au 27 novembre 2019 à Kigali au Rwanda, signé un protocole d’accord avec la Banque africaine de développement et le Fonds africain de garantie pour formaliser leur engagement de travailler ensemble, en vue de combler le déficit de financement à l’égard des femmes en Afrique.

Selon le représentant de UBA Babatunde Ajayi, ce protocole porte sur un montant de 300 millions $, soit plus de 178 milliards de FCFA, et permettra aux femmes de pouvoir lancer des PME dans le domaine de l’agriculture, l’élevage, et autres services. L’objectif à terme est d’atteindre un fonds de 3 milliards $, soit plus de 1700 milliards de FCFA.

« Nous serons en mesure d’accorder beaucoup plus de prêts à une clientèle, en particulier féminine. Nous allons leur apporter notre expertise dans le domaine de l’assistance technique, à travers une approche beaucoup plus soucieuse de l’égalité de genre », a-t-il précisé.

Toujours selon M. Ajayi, grâce à cet accord entre les banques, il y a une garantie de partage des risques que le partenariat avec la BAD intègre. « Nous partagerons les risques pour pouvoir augmenter les prêts. Nous avons sollicité l’engagement des gouvernements africains pour promouvoir des lois incitatives afin de permettre aux femmes d’avoir accès aux financements ».

Le président de la BAD, Akinwumi A. Adesina a, pour sa part, rappelé qu’en Afrique, 70 % des femmes sont victimes d’exclusion financière. Et pourtant, ces femmes, qui représentent la majorité des exploitants agricoles en Afrique, font encore face à un déficit de financement de près de 16 milliards de dollars.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Afrique: Un accord de près de 200 milliards de FCFA pour les PME des femmes"

Laisser un commentaire