Agni Yao Sehi : « Les rebelles c’était nous même »

Agno Yao Sehi

Ads

Partagez!

Agno Yao Sehi est un témoin à charge dans le procès Laurent Gbagbo. Durant cette audience, il a livré une réponse qui, peut-être peut inquiéter le juge.

« Les rebelles c’était nous même, les frères qui étaient aux côtés du président Gbagbo» ; « son armée ?», « oui ». Voilà la réponse que Yao Segni a livrée. C’est une réponse qui taraude l’esprit des ivoiriens ou du moins le juge qui, sans nul doute ne s’attendait pas à cette réponse.

Aujourd’hui, l’on peut dire sans risque de se tromper que la situation est confuse. Il urge aux autorités judiciaires à creuser davantage pour connaître les tenants et les aboutissants.

Selon la presse ivoirienne, avant cela, ayant été capable d’identifier les ethnies présentes dans un rassemblement et un membre de la garde présidentielle à sa tenue et son béret rouge comme parmi les formateurs du groupe de Maguy le Tocard à Yopougon, Maitre Zokou a mis le témoin 108 de l’accusation face à une photo d’IB dans une tenue similaire pour mesurer la teneur de ses affirmations de la veille.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Agni Yao Sehi : « Les rebelles c’était nous même »"

Laisser un commentaire