Agriculture : Le Gabon veut combler le déficit alimentaire

Ads

Partagez!

Le pays vient d’adhérer à l’initiative «Main dans la main» de la FAO visant à accélérer la transformation agricole et le développement rural durable.

Le Gabon fait désormais partie des pays bénéficiaires de l’initiative «Main dans la main» de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ce projet vise à accélérer la transformation agricole et le développement rural durable afin d’éradiquer la pauvreté et de mettre fin à la faim et à toutes les formes de malnutrition.

«À travers cette initiative, le Gabon compte assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de sa population en majorité citadine et réduire de moitié les importations qui s’élèvent chaque année à plus de 450 milliards de nos francs», a déclaré le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, dans des propos rapportés par le quotidien L’Union. Si l’agriculture au Gabon dispose d’un potentiel important eu égard à ses atouts naturels, elle ne contribue que marginalement à la création de richesses.

Le contexte agricole se caractérise ainsi par une forte dépendance vis-à-vis de l’extérieur en denrées alimentaires. L’Etat cherche à changer la donne et a lancé de nombreuses initiatives en vue d’inverser la tendance, dont un des piliers est le plan «Gabon vert». L’initiative  «Main dans la main» donne la priorité aux pays dans lesquels les capacités nationales et l’aide internationale sont les plus limitées et où les défis opérationnels, y compris les crises naturelles ou d’origine humaine, sont les plus importants.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Agriculture : Le Gabon veut combler le déficit alimentaire"

Laisser un commentaire