Alassane Ouattara parle à son peuple : « On ne peut pas casser pour manifester son mécontentement »

Alassane Ouattara, le président de la Côte d'IvoireAlassane Ouattara, le président de la Côte d'Ivoire

Ads

Partagez!

Le Président ivoirien Alassane Dramane Ouattara s’est adressé à son peuple pour livrer son premier exercice. Un discours politique qui portait surtout sur la nouvelle constitution. Il s’est exprimé samedi à la veille de la fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

« Dans un pays en reconstruction, on ne peut pas casser pour manifester son mécontentement », a fait comprendre le président ivoirien Alassane Ouattara.

Il a soutenu dans ses propos qu’il est intolérable que « le peuple ivoirien fait l’objet des manifestations qui sont parfois des scènes violentes ». S’agissant de la création d’une nouvelle constitution, un texte sera soumis au référendum en fin octobre, annonce-t-il.

A cet effet, Alassane Ouattara a décidé de créer un poste de vice-président. Dans son speech, il a dit sur les antennes de la télévision ivoirienne que ce second personnage de l’Etat sera élu en même temps que le futur président ivoirien.

Sur le nombre et le mode de désignation, le Président ivoirien refuse de se prononcer. Une chose est certaine : un sénat verra le jour, à Abidjan.

Pour les opposants ivoiriens, la mise en place de ce sénat est un gaspillage et porte un préjudice au peuple.

Quoi qu’il advienne, la création de ce Sénat va conférer au parlement ivoirien un caractère bicaméral. Mieux, de l’avis du président ivoirien, cette nouvelle initiative permettra de garantir la primauté de l’Assemblée Nationale.