Algérie : Emoi après le viol et l’assassinant d’une jeune fille de 19 ans

Ads

Partagez!

Le pays est sous le choc après la découverte, le weekend dans une station-service, du corps de Chaïma, brûlée vive par son bourreau.

Vive émoi en Algérie après le viol et l’assassinat d’une jeune fille de 19 ans. Le corps de la victime a été découvert samedi 3 octobre par les services de la Sûreté, dans une station-service désaffectée de Thénia, dans la banlieue est d’Alger, la capitale. Soit un mois après sa disparition. Chaïma a été enlevée, violée, battue à coups de couteau avant d’être brûlée vive par son bourreau.

Ce dernier la harcelait et l’avait déjà agressée quatre ans plus tôt. Malgré sa plainte, il n’avait pas été poursuivi. Selon le témoignage de sa mère, la jeune fille avait rendez-vous avec son futur assassin, Bouchenaki Abdeslam, car elle souhaitait mettre fin à ce harcèlement. Mais elle n’a plus jamais donné de signe de vie. Selon les médias, l’assassin présumé a été arrêté et est passé aux aveux.

Il aurait déclaré avoir tendu un piège à la victime. Il avait déjà tenté de violer la jeune fille en 2016, alors qu’elle n’avait que 15 ans. Il est poursuivi pour «viol et homicide volontaire avec préméditation et guet-apens en utilisant la torture».

Ce crime a suscité une vague de colère et d’indignation dans tout le pays, des associations appelant à mettre un terme aux violences faites aux femmes. Le nom de Chaïma vient rallonger la liste des féminicides en Algérie, un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans le pays.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Algérie : Emoi après le viol et l’assassinant d’une jeune fille de 19 ans"

Laisser un commentaire