Angola : L’ancien chef d’état-major finalement blanchi par la justice

Annonces

Partagez!

Démis de ses fonctions en avril par le président Joao Lourenço après sa mise en cause dans une affaire de corruption, l’ancien chef d’état-major de l’armée angolaise, a été finalement blanchi par la justice.

Faute de preuves qui établiraient des infractions pénales  de sa part, la Cour suprême a jugé d’abandonner mercredi les charges qui pesaient sur le général Geraldo Sachipengo Nunda.

En revanche, huit personnes – dont le porte-parole du comité central du parti au pouvoir (MPLA) Ernesto Manuel Norberto Garcia, quatre Thaïlandais, un Canadien et un Erythréen – ont été assignés à résidence dans ce dossier portant sur une fraude chiffrée à 50 milliards de dollars.

Le procès doit débuter d’ici la fin du mois de septembre. Faut-il rappeler que M. Lourenço avait démis de ses fonctions le général Nunda, accusé de tentative d’escroquerie un mois plus tôt par le bureau du procureur général dans cette affaire.

LIRE AUSSI  Angola: La page de l’ex-président Dos Santos se tourne définitivement

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Angola : L’ancien chef d’état-major finalement blanchi par la justice"

Laisser un commentaire