Boni Yayi à Patrice Talon : «S’entêter, c’est détruire notre héritage démocratique»

Yayi BoniYayi Boni
Partagez!

L’ancien président béninois, Yayi Boni, a attiré l’attention de son successeur Patrice Talon sur le processus électoral.

L’ancien chef d’Etat béninois, Yayi Boni, n’est pas satisfait de l’état du processus électoral au Bénin. Il a manifesté son mécontentement lors d’une déclaration sur l’exclusion des opposants des législatives du 28 avril.

« Je l’invite à prendre toute la mesure de la gravité de la présente situation qui ne nous honore guère et à arrêter le processus électoral en cours, qu’il puise la bonne formule dans le riche arsenal juridique à sa disposition pour juguler la crise », a déclaré Yayi Boni.

Il rejoint ainsi le Clergé qui avait aussi déploré la non participation des partis d’opposition aux législatives. En mars 2019,  la commission électorale (CENA) a retenu seulement les deux principaux partis soutenant le chef de l’État pour participer aux élections législatives.

LIRE AUSSI Egypte : Le référendum fixé du 20 au 22 avril 2019

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Boni Yayi à Patrice Talon : «S’entêter, c’est détruire notre héritage démocratique»"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*