Bosco Ntaganda condamné à 30 ans de prison

Annonces

Partagez!

La Cour pénale internationale a condamné Bosco Ntaganda à 30 ans de prison.

La CPI a rendu son verdict contre le chef de guerre congolais Bosco Ntaganda. Il a été condamné à 30 ans de prison pour 13 crimes de guerre et de cinq crimes contre l’humanité.

Procès début en 2015, celui qu’on surnommait « Terminator » était accusé de terribles exactions comme des exécutions à coups de machette et des femmes enceintes éventrées.

Né au Rwanda, où il a fait ses armes avec le Front patriotique rwandais (FPR), M. Ntaganda, issu d’une famille tutsie, avait la réputation d’être un leader charismatique avec un penchant pour les chapeaux de cow-boy et la gastronomie.

Général de l’armée congolaise de 2007 à 2012, il est ensuite devenu l’un des membres fondateurs du groupe rebelle du M23, qui a finalement été vaincu par les forces du gouvernement congolais en 2013.

A la suite de dissensions accompagnées de combats au sein du mouvement, M. Ntaganda est contraint de fuir au Rwanda, et de se réfugier à l’ambassade des États-Unis à Kigali, d’où il demandera son transfert à la CPI, une initiative inédite dans l’histoire de la juridiction.

Lire aussi Italie: Deux religieuses catholiques enceintes

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Bosco Ntaganda condamné à 30 ans de prison"

Laisser un commentaire