Boubou Cissé au Mali : Bamako se rapproche davantage du Nord

Annonces

Partagez!

Le Premier ministre malien Boubou Cissé est à Kidal. Impensable il y a moins de trois mois.

Après le douloureux intermède du 14 mai 2014 où le Premier ministre Moussa Mara a dû « fuir » Kidal après une tentative d’y faire rentrer l’armée malienne, le retour d’une autorité dans cette région ne caressait plus trop certains rêves les plus fous à Bamako.

Mais ce 4 mars 2020 est une date historique. Six ans après, un chef de gouvernement remet les pieds à Kidal, ville symbole, ville image de la dislocation et de la décrépitude de l’autorité de l’Etat malien.

Ce 4 mars, cette autorité a reçu un coup de fouet. Sa crête s’arbore fièrement et les perspectives sont un peu plus heureuses pour la suite de la réunification du Mali.

La dune ne doit cependant cacher le désert. Ce retour semble encore frêle. Un peu comme la peau d’un bébé qui vient de sortir du giron de sa génitrice, cette autorité retrouvée de Bamako est encore très fragile. Il lui faut s’abriter dans le cocon protecteur de la CMA, de la MINUSMA et de l’armée française. Sans ce hangar bienveillant, l’armée malienne dite justement « reconstituée », n’aurait pas osé remettre ses godasses à Kidal.

Il faudra manœuvrer avec tact. Et gager aussi que le pouvoir central malien n’a pas fait des compromissions qui flirtent avec les pactes diaboliques pour tenter de recoller les morceaux de son pays. Ou qu’il ne s’agit pas d’un retour factice, une illusion, cette sorte d’hallucination qu’adore infliger le désert aux pauvres hères assoiffés.

Le même refrain retentit également sur le chef des négociations tous azimuts enclenchés avec les groupes terroristes. Le dialogue construit. Encore faut-il que ce ne soit pas avec des briques de sable.

Lire aussi Mali : Le Premier ministre Boubou Cissé à Kidal

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Be the first to comment on "Boubou Cissé au Mali : Bamako se rapproche davantage du Nord"

Laisser un commentaire