Bruno Le Maire: « La dette, ce n’est pas de la mauvaise gestion, c’est de l’investissement ».

Ads

Partagez!

Interrogé sur le recours à l’endettement durant la crise du Covid-19, que certains qualifient de déraisonnable, le ministre français de l’Economie et de la Relance, Bruno Le Maire a justifié de manière claire la nécessité à ce moment-là pour les Etats d’y faire appel.

Pourle ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire,la dette n’est pas de la mauvaise gestion, c’est de l’investissement. Qu’est-ce qu’on n’aurait pas dit si nous n’avions rien fait. A quoi ont servi ces 17 points de dette supplémentaires ? A financer le chômage partiel, ce qui a permis de sauver des dizaines de milliers d’emplois. A éviter de nombreuses faillites d’entreprises. A faire des investissements dans l’innovation, les nouvelles technologies, l’hydrogène, et tout ce qui figure dans le plan de relance . 

Et le ministre français de se demander : « Qu’est-ce qu’on aurait préféré ? Qu’on garde un niveau de dette à 99 % du PIB, comme avant la crise, et qu’on ait des centaines d’emplois supprimés ? Des dizaines de milliers d’entreprises qui ferment ? Mais ça aurait été un chaos social, un chaos économique et sans doute un chaos politique. Nous avons su éviter cela. »

« Si on fait un tout petit peu d’Histoire. En 1929, une récession comparable dans son ampleur. Les Etats n’ont pas réagi. Nous avons eu ensuite une catastrophe politique. Eh bien moi je suis fier d’appartenir à un gouvernement qui a permis d’éviter à la France ce chaos économique, social et politique », conclut le ministre.

LIRE aussi: Gabon contre l’attitude irresponsable et rétrograde du député Bruno Fuchs

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Bruno Le Maire: « La dette, ce n’est pas de la mauvaise gestion, c’est de l’investissement »."

Laisser un commentaire