Burkina Faso : Attaque meurtrière contre un convoi d’une société minière canadienne

Ads

Partagez!

Un deuil national de trois jours décrété dans le pays en hommage aux 38 personnes tuées mercredi dans une embuscade dans l’est du pays.

Au moins 38 personnes ont été tuées mercredi dans l’attaque d’un convoi transportant des employés de la société minière canadienne Semafo au Burkina Faso, selon un bilan provisoire. L’on déplore également 60 blessés, a annoncé le gouverneur de la région de l’Est, le colonel Saidou Sanou, dans un communiqué samedi. Les blessés ont été transférés à l’hôpital de Fada N’Gourma, la grande ville de l’Est, et à Ouagadougou, la capitale.

L’attaque a été perpétrée «dans la matinée» par «des individus armés non identifiés» contre cinq cars transportant du personnel, des entrepreneurs et des fournisseurs liés à la compagnie minière. Les véhicules étaient escortés par des militaires. «Un véhicule militaire qui assurait l’escorte en tête de convoi a sauté sur un engin explosif. Deux cars qui transportaient des travailleurs ont ensuite essuyé des tirs nourris», a expliqué une source sécuritaire à l’AFP.

Un deuil national de trois jours a été décrété après cette attaque. «Je décrète, à compter du 8 novembre à zéro heure, un deuil national de 72 heures», a déclaré le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, dans un message radiodiffusé à la nation. Toutes les victimes sont des Burkinabés, apprend-on. L’attaque de ce mercredi est la plus meurtrière jamais enregistrée au Burkina Faso depuis le début des violences djihadistes il y a près de cinq ans.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Burkina Faso : Attaque meurtrière contre un convoi d’une société minière canadienne"

Laisser un commentaire