Burkina Faso : Kaboré sollicite la France

burkina faso

Annonces

Partagez!

Au cours de sa visite à l’Elysée le 5 avril 2016, le nouveau président burkinabé, Roch Kaboré, a demandé à la France de mettre rapidement en œuvre, son plan d’appui économique et sécuritaire, afin d’éviter un nouvel effondrement du pays des hommes intègres.

Elu il y a 4 mois, le successeur de Blaise Compaoré s’est rendu mardi à Paris afin d’édifier le président François Hollande sur un éventuel avenir sombre du Burkina Faso, au cas où le soutien économique promis par la France tarderait à prendre forme.

Pour prévenir une énième rébellion semblable à celle d’octobre 2014, le président Kaboré a proposé la mise en place de divers programmes d’urgence dans des domaines diversifiés tels que l’éducation, la santé, l’eau potable, l’agriculture, la réorientation des systèmes énergétiques en des énergies renouvelables.

Concernant le domaine hydraulique, une convention de prêt d’un montant de 30 millions d’euros, a été signée entre l’Agence française de développement (AFD) et l’Office national de l’eau et de l’assainissement (Onea), pour la construction du barrage Ziga dans le but d’augmenter la fourniture en eau potable de la ville de Ouagadougou d’ici 2030.

Du point de vue sécuritaire, le président Kaboré est revenu sur la polémique relative à l’annonce du ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, au sujet du déploiement à Ouagadougou, d’une unité du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) suite à l’attentat du grand Bassam en Côte-D’ivoire. Il a ainsi expliqué que la décision de mise en œuvre de ce déploiement revient aux autorités burkinabées.

A propos de son accueil mitigé à son arrivée en France, Roch Kabore a estimé n’avoir constaté aucune ambigüité.

Après leur tête à tête, François Hollande a relevé que le Burkina Faso est désormais un exemple en matière de démocratie.

La visite de Roch Marc Christian Kaboré France, rappelons-le, est la première après son investiture, le 29 décembre 2015, à la fin de 13 mois de transition.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Burkina Faso : Kaboré sollicite la France"

Laisser un commentaire