Burkina Faso : Plusieurs morts des suites d’une intoxication alimentaire due aux pesticides

Annonces

Partagez!

Au moins 18 personnes sont mortes ces derniers jours dans deux régions du pays après avoir consommé des aliments contaminés aux pesticides.

Au moins 18 personnes sont mortes ces derniers jours au Burkina Faso après avoir consommé des aliments contaminés aux pesticides dans deux régions du pays, rapportent les autorités. Parmi les victimes, 13 membres d’une même famille, décédés après avoir mangé des mets locaux faits à base de feuilles de haricots et de graines de petit mil. Les premiers cas ont été notifiés le 1er septembre dernier dans la commune de Didyr, dans le centre-ouest du pays.

«A Didyr, les investigations ont été faites sur les prélèvements de produits biologiques comme le sang, les urines. On a trouvé un taux anormalement élevé de pesticides. Dans les aliments consommés également, il y avait un taux anormalement élevé de pesticides», a déclaré la ministre de la Santé, Claudine Lougue. Cette dernière recommande aux familles de «suivre scrupuleusement les recommandations du ministère en charge de l’Agriculture en matière de choix et d’utilisation de pesticides».

Une quinzaine d’autres personnes concernées par ces intoxications alimentaires a été évacuée dans les centres de santé pour une meilleure prise en charge, selon la ministre. Le Burkina Faso a adopté en 2017 une loi portant contrôle de la gestion des pesticides dans le pays. Cette loi a entrainé la prohibition de certains produits phytosanitaires jugés dangereux pour la santé humaine. Mais par ignorance notamment, les agriculteurs font fi de cette interdiction.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Burkina Faso : Plusieurs morts des suites d’une intoxication alimentaire due aux pesticides"

Laisser un commentaire