Burkina Faso : Recrudescence des attaques terroristes dans le nord du pays

Annonces

Partagez!

Au moins 35 personnes ont été tuées en 48 heures dans divers attentats, à la veille d’un sommet extraordinaire de la CEDEAO sur le terrorisme.

Le nord du Burkina Faso vit désormais au rythme des attentats terroristes. Au moins 35 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans des attaques meurtrières ces dernières 48 heures. Lundi, l’armée burkinabé a annoncé avoir perdu au moins six gendarmes dans une attaque dans la province du Soum, dans le nord du pays. L’attaque a été perpétrée par des «groupes armés terroristes en activité dans la région», a confié une source sécuritaire à l’AFP.

Cet incident intervient au lendemain de la mort de 29 civils, tués lors de deux attaques dimanche dans la province de Sanmatenga, toujours dans le nord du Burkina Faso. Selon un décompte de l’AFP, les attaques djihadistes, de plus en plus fréquentes et meurtrières notamment dans le nord et l’est du pays, ont fait au moins 570 morts depuis 2015.

Les attaques de ces derniers jours interviennent à la veille de la tenue, vendredi prochain à Ougadougou, la capitale burkinabé, d’un sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette rencontre permettra notamment aux chefs d’Etat de la CEDEAO de débattre des questions sécuritaires et de coordonner leur action face au terrorisme notamment au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Burkina Faso : Recrudescence des attaques terroristes dans le nord du pays"

Laisser un commentaire