Burkina : Kémi Séba condamné à deux ans de prison avec sursis

Kemi Seba © RFI

Annonces

Partagez!

L’activiste Kémi Séba a été condamné le 26 décembre 2019 par la justice burkinabè à deux ans de prison avec sursis pour « outrage à chefs d’Etat ».

L’activiste Kémi Séba, après un procès marathon ce 26 décembre 2019 au Tribunal de grande instance de Ouagadougou au Burkina Faso, a été condamné à deux ans de prison et 200 000 F CFA d’amende, le tout assortis de sursis.

Le tribunal l’a reconnu coupable d’outrage au président Roch Kaboré et à d’autres chefs d’Etat africains.

Au sortir de l’audience, Kémi Séba n’a pas fait acte de repentance. Au contraire. « Je ne regrette absolument rien de ce que j’ai dit. J’assume chaque mot, chaque lettre. Quand nos président continueront à recevoir des ordres des forces néocoloniales françaises, il y aura une jeunesse africaine qui prendra ses responsabilités peu importe le prix à payer« , a-t-il déclaré.

« On m’a condamné à deux mois avec sursis qui sont en réalité deux mois symboliques parce que même les juges savent que j’ai raison. Nous allons continuer le combat. Je constate que quand Macron donne des ordres, personne ne bronche mais quand la jeunesse africaine demande à nos parents de prendre leurs responsabilités, il est plus facile d’attaquer cette jeunesse que d’attaquer l’oligarchie française. Je remercie mon avocat qui a fait son devoir avec dignité« , a-t-il ajouté.

Pour rappel, lors d’une conférence publique donnée dans une université du Burkina, Kémi Séba a qualifié le président burkinabè de « passoire » et qu’il devrait retrouver ses « t…les » pour faire face au Président français Emmanuel Macron.

Lire aussi RDC : Deux policiers tués par un détraqué mental», selon la police

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Be the first to comment on "Burkina : Kémi Séba condamné à deux ans de prison avec sursis"

Laisser un commentaire