Burkina : Un opposant propose de reverser la subvention des partis politiques à l’armée

Annonces

Partagez!

Au Burkina, Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), a proposé de reverser la subvention des partis politiques à l’armée.

C’est un véritable pavé lancé dans la mare politique burkinabè. Alors que des partis politiques critiquent la gestion de la question du terrorisme par le pouvoir, l’ADF/RDA, elle, a fait une proposition qui a surpris plus d’un.

Gilbert Noël Ouédraogo, dans une déclaration parue dans la presse burkinabè, a en effet demandé au président Roch Kaboré de reverser la subvention réservée aux partis politiques dans la caisse des Forces armées nationales, afin de les équiper pour faire face au terrorisme.

Ce pactole est estimé à 500 millions de F CFA que se répartissent chaque année les partis politiques burkinabè, qu’ils soient de l’opposition et de la majorité.

Cette proposition n’a pas recueilli de réactions immédiates dans la classe politique burkinabè, mais est favorablement accueillie par une bonne partie de l’opinion publique.

Le 19 août 2019, une attaque terroriste contre un détachement militaire à Koutougou, dans le Nord, a fait 24 morts parmi les forces armées, relançant la question des capacités du gouvernement à faire face au terrorisme.

Lire aussi Kenya : Les personnes inter-sexes recensées pour la première fois

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Burkina : Un opposant propose de reverser la subvention des partis politiques à l’armée"

Laisser un commentaire