Burundi : Le gouvernement demande réparation pour les années de colonisation

Ads

Partagez!

Les autorités veulent des excuses publiques de la part de la Belgique et de l’Allemagne, ainsi qu’une réparation financière de 43 milliards FCFA.

Le Burundi réclame réparation à la Belgique et à l’Allemagne pour les crimes commis durant la colonisation. Le gouvernement burundais souhaite des excuses publiques de la part de ces deux pays européens, ainsi qu’une réparation financière de 43 milliards de francs CFA, rapporte Africanews sur son site Internet.

Selon les autorités, ce montant correspond aux 66 ans de torts que les colons ont causé au Burundi, notamment les «travaux forcés, les peines cruelles, inhumaines et dégradantes». Hormis les violences commises sur les populations par les colons, les autorités estiment que le Burundi a été particulièrement meurtri par l’attribution d’identités ethniques distinctes entre Hutu et Tutsi en 1931, sous le règne du roi des Belges, Albert 1er. Ce qui a conduit à de nombreux drames.

Le groupe d’experts désigné en 2018 par le Sénat burundais réclame également une réparation culturelle, avec la restitution d’archives et d’objets volés par les colons. «La continuité de l’État exige que les dirigeants du royaume de Belgique reconnaissent aujourd’hui et demandent pardon pour les crimes commis au Burundi, et il doit y avoir une restitution des archives», affirme Aloys Batungwanayo, historien et chercheur burundais à l’Université de Lausanne en Suisse. Le Burundi a été une colonie allemande de 1899 à 1916, avant de passer sous protectorat belge jusqu’à son indépendance en 1962.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Burundi : Le gouvernement demande réparation pour les années de colonisation"

Laisser un commentaire