Burundi : Les préoccupations de l’émissaire de l’ONU

Ads

Partagez!

L’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU au Burundi, Michel Kafando, en fin de mission, a émis des inquiétudes quant au processus électoral dans ce pays.

Fin de mission pour Michel Kafando, qui a décidé de quitter ses fonctions d’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU au Burundi, après deux années passées dans ce pays.

Devant le Conseil de sécurité de l’ONU, l’ancien président burkinabè a cependant émis des préoccupations quant à la situation du pays de Piere Nkurunziza.

Il y a déploré la non mise en place du dialogue politique, la détérioration de la situation socio-économique, une situation tendue marquée par une « montée de l’intolérance politique et des atteintes aux libertés civiques et politiques ».

Il a aussi émis le souhait que les élections de mai 2020 soient organisées dans la transparence afin d’éviter des troubles post-électoraux.

Michel Kafando quitte ses fonctions après en avoir fait la demande auprès du secrétaire général de l’ONU en juin 2019. Il avait pris fonction en mai 2017.

Lire aussi Madagascar : Le ministre de l’énergie limogé

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Be the first to comment on "Burundi : Les préoccupations de l’émissaire de l’ONU"

Laisser un commentaire