Burundi : Un albinos démembré

Ads

Partagez!

Porté disparu depuis quelques jours, le corps d’un adolescent de 15 ans a été retrouvé le weekend dernier, sans des membres et la langue.

Selon l’Association Albinos sans frontières, le corps sans vie de Bonheur Niyonkuru, jeune albinos de 15 ans, a été retrouvé samedi soir dans le nord-ouest du Burundi, à proximité de la frontière avec la République démocratique du Congo, dans la province de Cibitoke. L’adolescent était porté disparu depuis quelques jours.

Selon Kazungu Kassim, le président de ladite association, il pourrait s’agir d’un crime rituel perpétré contre les personnes atteintes d’albinisme dans le pays. Des crimes opérés par des marabouts et personnes en quête d’enrichissement. Pour le président de l’ONG, ces manifestations apparaîtraient à l’approche des élections.

«Ça peut être les crimes rituels qui recommencent encore. Il y a eu une accalmie de trois ans, malgré le fait que l’année passée, au mois d’octobre, on avait un enfant porté disparu. On n’a pas confirmé que l’enfant a été aussi décapité, mais on n’a pas de ses nouvelles jusqu’aujourd’hui», déclare Kazungu Kassim sur RFI. Depuis 2008, une vingtaine d’albinos ont été tuées au Burundi. Le dernier cas remontait à 2016.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Burundi : Un albinos démembré"

Laisser un commentaire