Burundi : Un nouveau président pour succéder à Pierre Nkurunziza

Burundi Army Gen. Evariste Ndayishimiye gestures to party supporters after being chosen as their presidential candidate, at a national conference for the ruling CNDD-FDD party in the rural province of Gitega, Burundi Sunday, Jan. 26, 2020. Burundi's ruling party chose Gen. Evariste Ndayishimiye to be its candidate in the presidential election set for May, signaling that the country's current president Pierre Nkurunziza will now retire after serving three terms. (AP Photo/Berthier Mugiraneza)

Ads

Partagez!

Le général Evariste Ndayishimiye, candidat du parti au pouvoir, a été déclaré vainqueur lundi ; un résultat que conteste l’opposition.

Le Burundi a un nouveau président. Il s’agit du général Evariste Ndayishimiye, âgé de 52 ans. Le candidat du parti au pouvoir a été déclaré vainqueur du scrutin présidentiel du 20 mai dernier. Il a été élu avec 68,72% des voix, selon les chiffres annoncés lundi 25 mai par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Des chiffres que conteste l’opposition qui dénonce des résultats «fantaisistes» après des élections «à huis clos». Le Conseil national pour la liberté (CNL), le parti de l’opposant Agathon Rwasa, arrivé deuxième avec 24,19% des suffrages, qualifie ce résultat de «mascarade électorale».

«Les résultats proclamés par la CENI ne sont pas crédibles à voir les conditions dans lesquelles les élections se sont déroulées. Ils sont préfabriqués et issus d’une fraude massive», écrit le CNL lundi sur son compte Twitter.

La porte-parole du parti, Thérence Manirambona, a déclaré à l’AFP que le CNL va déposer un recours pour que la Cour constitutionnelle se prononce sur les «fraudes massives» qui ont émaillé ce scrutin. Evariste Ndayishimiye succède à Pierre Nkurunziza qui a passé 15 ans à la tête du pays.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Burundi : Un nouveau président pour succéder à Pierre Nkurunziza"

Laisser un commentaire