Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso: 20 milliards de FCFA pour commencer

Paul Keba

Ads

Partagez!

La Caisse des dépôts et consignations (CDC), parfois simplement appelée Caisse des dépôts, est une institution financière publique française créée en 1816. Le modèle a inspiré plus d’un pays de l’espace francophone.

Après les premiers actes constitutifs en 2017, le Burkina Faso a procédé en conseil des ministres le 27 mars dernier à la nomination de l’ancien premier ministre Paul Kaba Thieba au poste de Directeur Général de la Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso.

C’est donc à cet ancien fonctionnaire de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de L’Ouest (BCEAO) que revient le rôle de collecte et de mobilisation de ressources financières à long terme pour aider l’Etat et les collectivités territoriales à financer de façon adéquate les investissements structurants.

Cette institution devrait également offrir les moyens nécessaires à la restructuration des entreprises à caractère stratégique en difficultés et permettre de sécuriser l’épargne nationale. «La CDC est l’alternative la plus crédible et la plus sérieuse pour apporter des solutions efficaces aux investissements massifs que nous comptons réaliser à travers des projets structurants», expliquait déjà le nouveau DG quand il avait la charge du gouvernement burkinabè.

Les sommes et valeurs qui doivent faire l’objet de dépôts et de consignations appartiennent aux quatre catégories que sont la catégorie des consignations administratives, la catégorie des consignations judiciaires, la catégorie des consignations conventionnelles et la catégorie des dépôts. Pour disposer des ressources nécessaires à la réalisation de sa mission, la CDC bénéficiera, au départ, d’une dotation conséquente de l’Etat. La loi a fixé le montant de cette dotation initiale à 20 milliards de FCFA.

LIRE AUSSI Burkina Faso : Une économie résiliente malgré l’insécurité

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso: 20 milliards de FCFA pour commencer"

Laisser un commentaire