Cameroun: Après les affrontements, la paix de retour à Obala

La ville d'Obala au CamerounLa ville d'Obala au Cameroun

Ads

Partagez!

La vie a repris son cours normal jeudi dernier, dans cette ville située à 40 km au Nord de Yaoundé, qui a été le théâtre de heurts interethniques. 

Le vivre ensemble n’est pas en péril à Obala. Tout le département de la Lekié, en région du Centre du Cameroun, carrefour des peuples venus d’horizons divers, respire également, à pleins poumons, l’air de la paix. Le calme y règne finalement, après des heures difficiles marquées par de violents affrontements communautaires ayant causé la mort d’une personne et fait au moins 12 blessés le 25 avril.

Le préfet du département de la Lékié, Patrick Simo Kamsu est venu s’enquérir de la situation. Il a donné le bilan cité haut et a rassuré que la situation était sous contrôle. Dans le même sens, le maire d’Obala, Simon Pierre Ediba a également indiqué que le calme était revenu dans la ville.

Rappelons que ces affrontements ont opposé la communauté Eton, autochtone de la localité dans le Centre, à celle des Haoussas issus du grand nord du pays. Selon des témoignages, ces violences font suite à une affaire de mœurs. Deux adolescents, tous élèves se disputaient une fille. L’un a trouvé la mort au cours d’une bagarre.

La tension est montée d’un cran après l’inhumation du défunt. Sa communauté a procédé à des représailles: agression de personnes et destruction des biens appartenant aux ressortissants Eton qui rapidement ont énergiquement réagi. Des expéditions punitives organisées dans chaque camp ont fait plusieurs blessés.

La police et la gendarmerie, appuyées par la garde présidentielle, sont venues en renfort pour restaurer l’ordre.

LIRE AUSSI Cameroun : un mort dans des affrontements inter-communautaires

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun: Après les affrontements, la paix de retour à Obala"

Laisser un commentaire